Les sources du canal du midi, un projet de valorisation partagé


Une journée de travail a été organisée par Nathalie Amiot du CAUE du Tarn, invitant de nombreux acteurs afin de les fédérer pour une même prospective : « quel projet de territoire co-construire autour des eaux de la Montagne Noire » 
Le canal du Midi n’existe que par l’abondance des eaux de la Montagne Noire : ruisseaux de l’Alzeau, rec de Coudière, Vernassonne, Lampy, Sor …prenant tous naissance dans la forêt de Ramondens ou dans la commune d’Arfons, source des sources alimentant la rigole.
Une première journée d’étude fut fixée le 23 juin au départ d’Arfons, elle sera itinérante (bus, vélo, marche à pied…) pour graviter autour de la rigole.
Dès 8.30 h, les 48 participants ont été accueillis sous un chapiteau dressé à cet effet sur la place du village : café, viennoiseries et chaleureux discours de bienvenue de Gérard Pinel, le maire de notre commune. Le groupe s’arrêtera au Pont de Laroque en bordure du Sor sur la route du Lampy, Yves Ourliac présentera les aménagements prévus pour cette année, création de sentiers de randonnée dans Ramondens, réhabilitation de la « pisciculture » pour en faire un refuge sur le GR7, autour d’un projet à vocation plus pédagogique : la mise à portée de tous de la riche histoire de cette forêt en suivant deux parcours pour découvrir les bornes ancestrales qui la limitent.

La prise d'Alzeau sera le point de découverte suivant, ensuite Saissac, avec une pause déjeuner sur place.

 

 

christophelampydeux.jpg        christophelampyun

Intervention de Christophe-Pons sur les bords du Lampy.


L’après-midi sera consacré aux bassins du Lampy neuf et du Lampy vieux, Christophe Pons-Capitaine peintre carnétiste, présentera son œuvre produite pendant un séjour d’un an dans les forêts domaniales autour d’Arfons.

 

De nombreuses interventions des représentants des VNF, du Musée Réservoir de Saint-Ferréol, du CAUE et des élus de plusieurs communes ont enrichi la visite à la satisfaction de tous.

natdom.jpg

 

Nathalie Amiot et Dominique Pilato.

 

natvan          

Nathalie Amiot ( Caue Tarn)  et Samuel Vannier (VNF).

 

 

Celle-ci s’achèvera aux Cammazes : percée et voûte Vauban, saut du Laudot.

Retour à Saissac et à Arfons sous un bel orage qui nous avait épargné jusque-là !!
Par cette itinérance, les participants sont partis à la recherche des imaginaires et des possibles pour accompagner les collectivités vers la co-construction d’un projet de territoire culturel, touristique et paysager à l’image de la Montagne Noire.

Disparition de Michel ADGE

Chers amis,

A la suite de la disparition de Mr Michel Adgé, je vous fais parvenir ces deux jolis textes, dont l'un rédigé par Gérard Crevon, membre de notre association et qui à la suite de M.Adgé est devenu comme son prédécesseur un des spécialistes de la Rigole d'Essai de la Montagne Noire et de la Rigole en général.
M.Adgé fut le premier à tenter, assisté souvent par Mrs B et F Gabaulde, de redécouvrir l'ancien tracé de la rigole d'essai dont la réalisation permit à Riquet d'obtenir l'autorisation de Louis XIV de débuter la construction du réseau d'alimentation du Canal du Midi.


Ces messages pour une pensée vers celui qui a tant œuvré pour la connaissance du Canal du Midi
Amitiés à tous
J.M.D


Le 18 juillet 2019, Michel Adgé retrouvait une dernière fois la Montagne Noire. L'association Ora Fontium (81 Arfons) avait organisé une visite
des vestiges de la rigole d'essai dans la montagne à l'intention d'une
responsable de la DREAL Midi-Pyrénées, à laquelle nous l'avions convié.
Il était venu en train d'Agde à Carcassonne où l'un de nous était allé
le cueillir. Ce fut une journée très sympathique et joyeuse, même si
Michel avait déjà un peu de mal à se déplacer et utilisait une canne
anglaise, mais il n'avait pas oublié son filet à papillons.

Gérard Crevon

 

 

adge decès

 

Le : 31 mai 2022 à 23:58 (GMT +02:00)
De : ACTEUR CANAL DU MIDI
Objet : décès de Michel Adgé

 

Bonjour à toutes et tous,

Nous venons d'apprendre, avec tristesse le décès de Michel Adgé. Quelques-uns d'entre nous, dont moi-même, lui devons beaucoup sur la connaissance du Canal du Midi et l'Histoire aussi. Michel Adgé avait rédigé un mémoire de sept volumes en tant que chargé de mission des Monuments historiques.
Chacun y a pioché tellement d'informations. J'ai rencontré Michel A. la première fois dans sa modeste maison à Agde alors que je travaillais sur la carte du Canal en 2012. Il m'avouait au passage qu'il aurait voulu pouvoir "vulgariser", ou diffuser son savoir, autrement que dans 7 épais volumes académiques et voyait dans la carte en cours de création ce pas qu'il n'avait pas fait. J'avoue, humblement avoir été très touché et honoré par cette révélation qui me confortait dans mon travail. Heureusement, depuis 2014 le réseau ACM, devenu association en 2021 (et pour être honnête l'association Riquet et son Canal avant nous) s'efforce à continuer l'histoire, à diffuser les savoirs, chacun à son niveau, avec ses si diverses approches et ses rencontres. Pour que cela soit possible il faut des gens qui posent des bordes comme repères, des points d'appuis pour s'élever.
Faut-il dire qu'il habitait une maison devenue bibliothèque ou qu'il habitait une bibliothèque qui lui tenait lieu de maison ? Aussi habile intellectuellement que manuellement, doté un bel humour, d'un entretien plaisant et de modestie, d'une connaissance encyclopédique, il pouvait parler en savant des lépidoptères, autant que de mécanique et de physique-chimie son métier d'enseignant, d'archéologie et d'histoire mais pas seulement du canal. Il n'était pas que savant, il savait pratiquer les choses. Pour avoir parcouru les cartes qu'il réalisa pour illustrer ses recherches canalesques, il est certain qu'il y passa un temps hors du commun, par la qualité de réalisation et par la difficulté technique avec un outil pas tout à fait adapté à la tâche, et le voilà cartographe !
Déplacez le D de sa ville et vous trouvez son patronyme. Ce n'est pas très original de le dire, d'autres l'auront sans doute constaté, mais cette petite curiosité m'a toujours surpris, voire amusé, comme une forme de témoignage de son attachement à sa ville, la réciproque étant vrai.
Je ne peux que vous inviter à lire le bel l'hommage qui lui est rendu dans l'Hérault Direct.
https://www.herault-direct.fr/articles/37930/agde-michel-adge-la-memoire-de-l-histoire-agathoise-est-en-deuil

Nous continuerons d'apprendre grâce à son travail de référence, et de penser à Michel Adgè chaque fois. Acteur Canal du Midi s'associe à toutes celles et ceux pour qui son absence sera lourde et triste d'abord, mais son souvenir impérissable.

Philippe VALENTIN
Réseau ACTEUR CANAL DU MIDI

 

Joyeuses fêtes de noël et bonne année 2022.

Tous les membres du bureau de notre association ORA Fontium s’associent à moi pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de Noël et une bonne année 2022…Croisons les doigts !!!
Pour illustrer notre propos nous avons choisi une superbe photo de l’arbre de Saint-Jammes sous le givre, avec l’aimable autorisation de la photographe Laetitia Souloumiac.

givre

Chacun se souvient que ce hêtre multi-centenaire est devenu grâce à l’engagement sans faille de Laetitia, Arbre de l’Année 2019, et a obtenu le prix du public le 22 janvier 2020 à Paris. Il a eu le privilège d’être sélectionné pour participer au concours de l’arbre européen de l’année.
Laetitia a souhaité laisser une trace de cette aventure formidable, en collaboration avec Anaïs Labessouille alias Anala, elle a écrit un livre pour enfants : « Jammes & le colosse de la Montagne Noire. » Edité à compte d’auteur.
« Jammes venait de recueillir tous les jours après l’école au pied de son arbre préféré, un hêtre multi-centenaire pour y raconter ses péripéties.
Un jour le Colosse de la Montagne Noire sort de son silence et aide l’enfant à prendre confiance en lui. »

Jammes

 

 

En cette période de cadeau , deux très beaux livres de photographies sont en vente :


"Montagne Noire, en eaux passagères" , (Empreinte éditions) :« Ici l’œil écoute l’eau », dans les rivières de la Montagne Noire , la photographe Brigitte Fort célèbre l’élément aquatique comme une forme de narration visuelle, accompagnée de Bodegas ( cornemuse de la Montagne Noire) Brigitte nous avait régalé d’une projection agrémentée de poèmes en l’église d’Arfons, un souvenir inoubliable pour tous les participants.

Au détour des torrents, des lacs, des ruisseaux elle capte des reflets déclencheurs d’histoires auxquelles l’écrivain Patrice Teisseire-Dufour donne chair et mots à travers dix-neuf poèmes.

eaux passagères

 

 

« La Montagne Noire d’ombre et d’or. (Empreinte éditions), le texte est de Marie-Elise Gardel, archéologue médiéviste et docteur en histoire, elle a dirigé en autres les fouilles du site castral de Cabaret (Lastours), les photos sont de Paul Palau , auteur d’une quinzaine de livres de photographies, ses photos ont illustré de nombreux ouvrages chez les plus grands éditeurs.

dor 2

 

Noël approche: oeuvres sur Jésus

Nous approchons à grand pas des fêtes de Noël et je souhaiterai rendre hommage au frère Renaud Silly, sympathisant de notre association et membre du Projet collectif de recherche RHEFOREST .
Notre frère dominicain a travaillé avec nous sur l’histoire du monastère de Prouilhe et de la forêt de Ramondens qui lui a appartenu de 1256 à 1792. Outre ses connaissances sur la question , il a participé à l’élaboration du DVD créé il y a maintenant près de deux ans en nous recevant à Fanjeaux pour une interview et une visite passionnante.
Il a visité nos forêts et identifié nos bornes ancestrales, et dit-il « j’ai foulé les chemins qu’empruntait Dominique », mais bien loin d’ici, il a parcouru « les paysages de la Terre Sainte qu’a foulée le Christ » et spécialiste de l’histoire de Jésus il nous a livré des écrits de grande qualité.
Tout d’abord en fin d’année 2020, il a collaboré en partenariat avec l’Ecole Biblique de Jérusalem à la rédaction d’un numéro Hors série du Figaro intitulé « Jésus Christ cet inconnu ».

figorig


Tout récemment, il a dirigé la publication du « Dictionnaire de Jésus » en liaison avec l’Ecole Biblique de Jérusalem. (Dans « La Bible et ses traditions, Editeur Bouquins, la Collection.)

dico


Ce dictionnaire est une œuvre originale qui puise dans le dernier état de la recherche internationale, souvent méconnu en France sur l’énigme posée par Jésus de Nazareth. Il a été conçu dans un esprit scientifique, par une équipe reistreinte sous la direction de frère Renaud Silly O.P. lié à l’Ecole biblique et archéologique de Jérusalem et qui rassemble une vingtaine d’auteurs français , belges, israeliens et américains .
Cet ouvrage monumental répond parfaitement à l’objectif que ses maîtres d’œuvre se sont fixés : porter sur Jésus, non un regard neuf, mais renouvelé, en partant du pays qui fut le sien, en le restituant sur sa terre originelle et au milieu de son peuple. Au plus près de ses sources , autrement dit. Tout en Jésus est juif, rappellent-ils. La judaïté du Christ court ainsi depuis ses origines juusqu’à la réception de son Evangile et à la fondation du Christianisme. Elle offre un cadre de lecture novateur de tous les évènement répertoriés de sa vie.
Le Dictionnaire fait une place très large, outre à la personne du Christ, à son enseignement et des rites qui se réclament de lui.
Ces différentes rubriquesinsistent sur le méthodes par lesquelles la science appréhende « l’objet » Jésus, sur son enseignement, sur la séquence passion/résurection et enfin sur les divers contextes géographique, historique et littéraire, de son action. Il est nourri d’abondantes références aux textes anciens, bases essentielles pour atteindre à une connaissance plus complète sur Jésus.


Bonne lecture à tous …

Copyright © 2018 ORA FONTIUM - Site développé et maintenu par intech6tem