Compte rendu AG 2021

Assemblée générale Association ORA FONTIUM, du samedi 21/08/2021 à 18.00 heures, qui a eu lieu dans la salle des fêtes d’ Arfons.


Chers amis bonjour.

Je vous remercie de votre présence .
Le quorum étant atteint nous pourrons passer aux votes sans problèmes.


1/Marie-Hélène Jourliac donne lecture du rapport du trésorier,
COMPTE RENDU FINANCIER AG ORA FONTIUM AU 31/07/2021
Recettes : 1051 € pour 1834.27€ en 2020, nous n’avons reçu aucune subvention communale.
Elles se composent des postes suivants :
Cotisations des Adhérents : 360 € , 560 € en 2020 , 620 € en 2019, 525 € en 2018, 768 € en 2017.
Subvention de la Mairie : 0 €, 650 € en 2020, 650 € en 2019, 450 € en 2018, 150 € en 2017
Vente mémoires et DVD : 691 € , 623 € en 2020, 215 € en 2019, 135 € en 2018, 30 € en 2017,
Dépenses : 940,58 €, 1796,93 € en 2020, 5312,65 € en 2019, 2708,64 € en 2018, 1650 € en 2017
Elles se composent des postes suivants :
Frais de fonctionnement : assurances (113,65) + envois postaux ( 25,52), frais bancaires (46) : 185 ,17 €, 190,26 € en 2020, 145,74 € en 2019, en 2018 : 165,78 €, en 2017 : 144,78 €
Frais de réception et de réunion (3 réunions) pour la mise en place de la collaboration avec le CDAT , PNRHL et les instances Archéologiques et administratives régionales : 221,92 € , 214,86 € en 2020, 752,20 € en 2019.
Frais de repas AG: 0 €, 150 € en 2020, 241,49 € en 2019, 270 € en 2018, 180,92 € en 2017.
Achat matériel encres et frais d’impression, réfection site WEB, renouvellement abonnement IGN et achat nouvelle tablette SAMSUNG: 533,49 € , 85,09 € en 2020, 343,55 € en 2019.
Résultat positif : 110,42 € , 37,34 € en 2020, 17,35 en 2019.
Compte en banque au 31/07/2021 : 1286,54 € , 1179,12 € en 2020, 1193,98 € en 2019.
Détail de nos comptes à votre disposition auprès du trésorier.
Passage au vote pour l’approbation de ce rapport qui est approuvé à l’unanimité

2/Marie-Hélène Jourliac donne lecture du rapport moral de notre association, la secrétaire Nicole Assémat étant absente.
GROUPE DE TRAVAIL « MONTAGNE NOIRE OCCIDENTALE »:
Les principales recherches sur le terrain ont débuté dans le cadre du Projet Collectif de Recherche mis en place depuis l’été dernier et que nous évoquerons dans le chapitre suivant.
Elles ont brièvement porté sur un repérage des vestiges de la Chatreuse de la Loubatière, une vérification de vestiges de forges anciennes retrouvées par Mr Briffon près de l’Alzeau en amont et des recherches tous azimuths : vestiges archéologiques, médiévaux, verreries par exemple.
Une importante réunion organisée par le CDAT et ORA FONTIUM le 12/06/2019 a débouché sur la mise en place d’un PCR (projet collectif de recherche) initié par Nicolas Poirier du CNRS et le Comité départemental d’archéologie du Tarn. Cette étude sur plusieurs années couvrira la Montagne Noire Occidentale dont le cœur sera Arfons. Une grande partie de notre action pour l’année écoulée fut de définir les grandes lignes de ce projet.  Il est bien certain que le virus agressif a freiné nos activités sur le terrain et a empêché pour plus de 4 mois toutes réunions.


La problématique :
Protection du patrimoine et diffusion de la connaissance:
Au-delà de son intérêt historique, la forêt de Ramondens est peu connue des usagers et du public en général. La méconnaissance de ce patrimoine est un grand facteur de risque pour les bornages Implantées en bordure et au cœur d’un massif forestier en pleine exploitation, nous avons rencontré les agents de l’ONF avec lesquels nous sommes en pourparlers pour la protection de ceux-ci. Nous travaillons aussi pour faire reconnaître les sources du Canal du Midi (prise d’Alzeau) la rigole d'essai de la Montagne Noire qui permit la construction du Canal du Midi (1665) comme appartenant à notre commune. Ce lieu est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’Unesco …..et « les sources du canal du midi » sont uniquement revendiquées par Sorèze et Revel. Nous travaillons à la réappropriation de ce château d’eau de la Montagne Noire qui est bel et bien sur notre territoire communal.


Les perspectives :
En convention avec la DRAC et le département et en étroite collaboration avec les membres de l’association ORA-Fontium, le CDAT a été chargé de la rédaction, de la planification et de la mise en œuvre d’un projet global sur 3  ans, comprenant
• Une prospection inventaire pluriannuelle. La réalisation d’une prospection thématique menée sur trois ans s’inscrit dans un projet global comprenant trois volets : Inventaire, documentation et cartographie des bornes (fiches individuelles de documentation et enregistrement)
• Un diagnostic sanitaire des monuments, et mise en place des moyens conservatoires avec l’ONF
• Une action de sensibilisation auprès des propriétaires qui vient d’être faite.
• La mise en place d’un conseil de cogestion de ce patrimoine (propriétaires et exploitant -dont ONF-, les acteurs locaux –Unesco, parc régional, DRAC, région, département, collectivités locales) destiné à préfigurer des mesures conservatoires (prélèvement, zone de sécurité, suivi, charte, …)
• Rédaction et mise en œuvre d’un projet de valorisation (centre d’interprétation, parcours découverte, sentier de randonnée, exposition, publication grand public, …).
A cours terme :
Les prospections de terrain viseront aussi à localiser tout autre site bâti ou vestige d'autres époques pouvant être en mis en relation avec le patrimoine existant ou avec les riches sources historiques disponibles et pour la plupart déjà dépouillées par les membres d'Ora Fontium (notamment verreries et sites métallurgiques). L'exploitation des résultats de cette opération pourra être faite dans plusieurs optiques de valorisation : sentier découverte, panneaux pédagogiques, espace d'exposition, plaquette du genre guide archéologique du Tarn. La prospection LIDAR dont nous parlions l’année dernière a pu être réalisée fin 2020 et plus de 1000 photos, couvrant la Montagne Noire Ocidentale ont été mises à la disposition des chercheurs.
Sous la direction de Nicolas Poirier du CNRS, un premier rapport de près de 500 pages a été rédigé, Jean Vaquer, J.P.Calvet et J.M.Doudiès ont contribué à sa rédaction.


Malgré les contraintes de la pandémie nos travaux de recherche ont commencé et les premiers résultats sont là.
Jean Vaquer a préparé et montré un diaporama présentant tout d’abord les aspects techniques et les premiers résultats de l’enquête à partir de la couverture LIDAR.
Le LIDAR qu’es aco ? ! C’est la télédétection par laser ou lidar, acronyme de l'expression en langue anglaise « light detection and ranging » ou « laser imaging detection and ranging » (soit en français « détection et estimation de la distance par la lumière » ou « par laser »), c’est une technique de mesure à distance fondée sur l'analyse des propriétés d'un faisceau de lumière renvoyé vers son émetteur.
De nombreux sites peu connus ou inconnus ont pu être identifiés dans le périmètre traité allant de l’âge du fer jusqu’au Moyen-âge : fonderies, forges, crassiers, sites d’occupation ancienne, castrum…..Ces recherches sont menées autour de Jean Vaquer par Mathieu Enjalbert, Mathieu Ledoux, Quentin Jammes.

ASSEMBLAGE LIDAR InPixio

 Zone couverte par la LIDAR, environ 7000 ha autour d'Arfons.


Les recherches et nettoyage de la Chartreuse de la Loubatière se poursuivent , J.P.Calvet aux commandes assisté par des amis des associations revéloises et d’Ora Fontium , la position des cellules des moines autour de la bâtisse principale ont été confirmées par les clichés LIDAR .

aloub

 

Nettoyage de la Chartreuse de la Loubatière


En même temps François Gabolde et Yves Ourliac ont effectué le relevé des bornes périmétrales de la forêt de la Loubatière comme ils l’avaient fait pour la forêt de Ramondens . 48 d’entre elles ont été repérées, mesurées, le point GPS de chacune relevé et l’ensemble cartographié , complétant ainsi le travail réalisé sur la Chartreuse .

 

abcroixmod

 

Borne périmétrale de la forêt de la Loubatière portant une croix.

 

asais

 

Borne de limite proche de la forêt de la Loubatière portant les armes de Raymond de Saysse fondateur de la chartreuse de Castres ( de Saïx)  " de gueules à trois bandes d'or, au chef d'azur chargé de trois merlettes d'argent".

 

GROUPE DE TRAVAIL : RECHERCHE DE DOCUMENTS CONCERNANT LE XVIIIE ET LE XIXE SIECLE

Nous recherchons actuellement auprès des diverses archives départementales ou communales , les documents qui nous permettront de mieux comprendre la vie du village au XIX eme siècle : rescensements, textes concernant Arfons et la Montagne Noire détaillant les activités agricoles, les divers baux utilisés…etc
Un travail de rédaction, dans le cadre du PCR , est en cours pour une période couvrant la fin du XVII ͤ début XVIII ͤ qui présentera les habitant d’Arfons, le partage des terres, et le compoix (cadastre de l’époque avec les plans du village)
Une partie de ce travail est achevé, en collaboration avec André Cassan et sera publié en fin 2021 ;
Les objectifs seront de faire revivre l’histoire du village durant ces siècles, l’évolution des propriétés, la persistance des noms de famille, les cultures, les modes de production : moulins, forges etc…


CONFERENCES
Aucune conférence n’a pu être organisée cette année.
ORGANISATION DIVERSES ET RENCONTRES
Aucune organisation n’a pu se faire cette année.

GENERALITES POUR CONCLURE:
Notre association compte aujourd’hui à peine 35 membres. Nous souhaitons bien sur voir nos membres renouveller leurs adhésions et participer à nos groupes de travail déjà ouverts ou à ouvrir, toutes les idées et les apports des uns et des autres sont les bienvenus. Grâce à tous , notre site internet présente une collection presque exaustive des cartes postales éditées sur Arfons au début du XXème siècle. Il serait souhaitable que chacun d’entre vous vérifie si des pièces rares ne sont pas encore dans les collections ! Nous recherchons des textes sur Arfons ,des écrits, des poèmes, des légendes, des gravures, des dessins, enfin tout ce qui permettra de mettre à la portée de tous la mémoire de notre village.
Pour mémoire notre site internet a reçu à ce jour plus de 60000 visites, parlez en autour de vous et aidez nous à le faire connaître.
Merci à tous, et a l’an que ven !!

Passage au vote pour l’approbation de ce rapport qui est approuvé à l’unanimité

Nous remercions par avance Mr le Maire et son conseil municipal, au nom de notre association, de l’aide financière qui sera accordée par la commune pour l’année 2021.

Moment le plus important de cette réunion :
Nous avons évoqué plusieurs points et pistes de travail pour l’année prochaine et pris quelques décisions :
- Tout d’abord, achat de matériel pour nos archéologues,
- Adhésion à l’Association A.R.B.R.E.S remarquables :  (45 €),
- Ensuite mise en place au cours de l’année qui vient, en collaboration avec l’ONF et la Mairie, des sentiers « des bornes », nous avons l’autorisation ( après signature d'une convention commune) de Mr Pauziès de l’ONF pour par exemple : nettoyer les murs effondrés et le point relais de la Pisciculture sur lequel un nouveau toit a été posé, sauvegardant ainsi le bâtiment.
- Nous souhaitons créer un partenariat avec la Société d’Histoire de Revel, et la société d’Histoire et d’Archéologie de Sorèze, pour mettre en place une dynamique Arfons, Revel, Sorèze, et peut être éditer tous les ans une publication commune pour les 3 entités dans laquelle chacun pourrait publier ses découvertes et qui pourrait s’intituler « Cahier d’Histoire de la Montagne Noire et du Lauragais.
- Enfin et quels que soient les décisions prises concernant le café de notre village, la physionomie future de notre établissement ne sera à l’avenir plus du tout la même, sur les conseils de l’un de nos amis arfontais, nous vous proposons de créer un « Cahier souvenir de ses grandes heures », il faudrait désigner un responsable de projet peut être Jacques Jourliac accompagné par exemple de Jeanine Fournés et une groupe d’adhérents travaillant avec eux pour collecter des souvenirs écrits, des photos des cartes postales… ce document serait édité lors de l’inauguration du nouveau bâtiment … quel qu’il soit !!!
A l’issue de l’Assemblée qui prit fin à 20.00 h il nous fut impossible tel que le voulait la tradition de l’Association, d’offrit le pot de l’amitié.

 

Exposition Christophe Pons-Capitaine

Carnet de Voyage dans les forêts autour d'Arfons
à Arfons, salle polyvalente le Jeudi 5 août 2021

Christophe Pons Capitaine est un enfant de l'Occitanie Toulousaine qui a manifesté très tôt son goût pour les arts graphiques et les sciences naturelles. Elève aux Beaux Arts de Toulouse, il a été aussi un sportif de haut niveau. Dans le cadre de l'union sportive de Fronton, il a été champion des Pyrénées en course sur 800 m puis troisième au niveau national. Son endurance, son désir de performance et sa vision internationale puisent leur origine dans ses premières expériences.
Dans le domaine artistique, il a inscrit ses projets dans le paysagisme contemporain et le naturalisme. Il a été une des chevilles ouvrières de l'Association Saint-Henri auprès de Gérard Gaillou qui a joué pendant une trentaine d'années un rôle de premier plan dans le développement et à la promotion des arts plastiques à l'échelle internationale en organisant dans le Lauragais des résidences d'artistes et des ventes aux enchères d'œuvres contemporaines de jeunes plasticiens
La notoriété artistique de Christophe Pons-Capitaine est principalement liée à ses carnets de voyages conçus dans une perspective géographique et anthropologique sur des pays aussi différents que le Vietnam, le Pérou, la Chine, la Mongolie, la Turquie. Il a participé à des expéditions scientifiques en entomologie sur la faune de la forêt équatoriale du Bassin du Congo et à une enquête ciblée sur le Papillo antimachus qui est le plus grand papillon d'Afrique et un des plus grands mystères de l'entomologie car on ne connaît encore mal sa biologie.
La principale originalité du travail graphique de Christophe Pons-Capitaine et de travailler sur le vif tant pour les gouaches sur papier que pour les huiles sur toile en grand format. Il s'inscrit dans la grande tradition des peintres d'après nature amorcée en France dès le XVIIIème siècle avec Hubert Robert et développée ensuite notamment dans le cadre du grand tour en Italie puis en Orient avec les grands peintres du XIXème siècle auxquels il voue une grande admiration : Corot, Turner, les impressionnistes...
Christophe Pons Capitaine se définit comme un peintre voyageur, on ne peut que se réjouir qu'il ait choisi les forêts autour d'Arfons pour porter son regard esthétique sur la nature et les traces des populations humaines qui ont vécu en ces lieux. Son ambition est de réaliser quatre carnets de voyages correspondant aux quatre saisons. L'exposition présentée à la salle polyvalente d'Arfons correspond au premier carnet réalisé au printemps 2021, elle comporte une quarantaine de gouaches commentées et deux huiles grand format très impressionnantes par leur palette et leur luminosité que l'on peut considérer comme emblématique de notre pays : "le vieux hêtre de Saint Jammes" et "La martelière de la rigole de Ramondens".

saintjammes 

" Le hêtre de Saint-Jammes "

 

martelière

" La Martelière "

Cette exposition organisée avec le soutien des deux associations "Vivons Arfons" et "Ora Fontium" a eu un très grand succès auprès de la population locale et a reçu aussi de nombreux visiteurs de la plaine.

 

visiteurs      table 

 

Elle a été suivie d'un pique-nique convivial et musical avec le groupe toulousain Hopôpop qui a permis des échanges et des rencontres avec l'artiste et de préfigurer ainsi un réseau de connaissances et de sympathie qui se raffermira dans les mois à venir par d'autres présentations et par l'édition participative des "carnets de la forêt d'Arfons et de la Montagne Noire".

 

orchestre

" Groupe Hopôpop "

 

 

borne

 

" 2 pages du futur carnet de voyage sur la Montagne Noire: Borne du XIVeme siècle , délimitant la forêt de Ramondens ayant appartenu au monastère Dominicain de Prouihe de 1298  à 1792."

Texte Jean Vaquer, photos J.M.Doudiès.

 

Le nouveau Café - Restaurant du village ....

 

albouy

Non ce n'est qu'un rêve , celui des temps heureux ou la population se retrouvait sur la place du village, plus personne aujourd'hui pour nous accueillir, le bar est en ruines et il est impossible de le réouvrir : hygiène, sécurité..... toutefois  il y a de l'espoir : de beaux projets nous attendent, mais il faudra du temps et surtout de la patience: le chantier a venir est immense !!

Enfin quelques nouvelles !!!


Il y a plusieurs mois maintenant que notre site n’avait été mis à jour, malgré les problèmes que vous connaissez tous, notre association n’est pas restée inactive.

 


Projet collectif de recherche.


Lors de notre dernière assemblée générale d’août 2020, nous vous avons présenté la mise en place d’un projet collectif de recherche ( PCR RHEFOREST 81, 1411426, Recherches historiques sur les espaces forestiers du Tarn : Organisation, Ressources, Société, Territoire) . Celui-ci est piloté par Nicolas Poirier (CNRS Trace), l’Université Jean Jaurès, et le Conseil départemental d’Archéologie du Tarn. Une réunion plénière a été organisée en fin de septembre pour faire le bilan des travaux déjà effectués et préparer la rédaction d’un premier rapport présenté en décembre 2020.
En cliquant sur ce lien vous aurez directement accès à la totalité de ce  document.

 Le PCR RHEFOREST couvre la forêt de la Grésigne et pour ce qui nous concerne la Montagne Noire Occidentale. Vous y trouverez les travaux rédigés par :

Jean-Michel Doudiès (p.42) : « L’évolution de l’exploitation de Ramondens du XIIIème au XIXème siècle »
Jean Vaquer (p.196) : « Inventaire des trouvailles métallurgiques et des sites archéologiques des âges des métaux de la partie occidentale de la Montagne Noire »
Jeanne Favero (p.310) : « Note d’avancée des travaux sur la carte archéologique »
Jean-Paul Calvet (p.318) « La Chartreuse de la Loubatière » Jean-Paul et ses équipes ont commencé le nettoyage du site…

 loub2

 

Travaux malheureusement suspendus…Nous espérons tous une reprise pour cet été, et nous aurons besoin de nombreux bras, le travail est une chose mais il est aussi agrémenté de pique-niques fort sympathiques, n’hésitez pas à nous contacter pour les journées de rendez-vous sur place.

loub1

 

 


Nous vous avions parlé d’un survol de notre région et de prises de vue grâce à un système LIDAR (De manière générale, le fonctionnement du lidar ressemble à celui du radar (basé sur l'écholocalisation), la différence étant le domaine spectral des ondes électromagnétiques employées. Alors que le radar fonctionne dans le domaine des micro-ondes (fréquences de 1 à 100 GHz, longueurs d’onde millimétriques et centimétriques), le lidar est fondé sur des lasers rayonnant dans le domaine infrarouge, le domaine visible ou le domaine ultraviolet proche (fréquences au-delà de 10 THz, longueurs d’onde de 250 nm à 10 µm). Dans les deux cas, l’onde électromagnétique émise est cohérente et polarisée. Mais dans le domaine spectral visible, elle est beaucoup plus directive et elle peut interagir avec des objets de taille microscopique –wikipedia-).
Une base de données des sites identifiables grâce au Lidar (Lidar Montagne Noire Occidentale 2021 - PCR RHEFOREST_81 - Financement DRAC/DREAL Occitanie - Traitement des données UMR 5608 TRACES, CNRS/Université Toulouse - Jean-Jaurès) a été créée. Couplée au Système d’Information Géographique, et en supprimant les couches « végétation » elle permet à la fois un enregistrement des caractéristiques morphologiques des sites, de leur localisation et de la bibliographie éventuellement afférente pour ceux qui étaient connus antérieurement à notre projet. Cette base de données permet également l’édition de fiches de sites.
Plus d’un millier de photos ont été prises…..il ne reste plus qu’à les étudier, de longues heures devant l’ordinateur et de recherches sur le terrain se préparent !!


Zone géographique couverte.

 

ASSEMBLAGE LIDAR InPixio

Voici un cliché Lidar (Lidar Montagne Noire Occidentale 2021 - PCR RHEFOREST_81 - Financement DRAC/DREAL Occitanie - Traitement des données UMR 5608 TRACES, CNRS/Université Toulouse - Jean-Jaurès), représentant le barrage de la Galaube sur l’Alzeau, avec sa digue, les bâtiments du village…et le point de départ de la rigole d’essai construite par Riquet.

 

rigole dessai lidar InPixio

 

 


 

 

Projet de rénovation des essentages du village :


Il y a plusieurs années maintenant, notre association sous la houlette d’Etienne Goût avait constitué et présenté en assemblée générale un important dossier sur la mise en place d’une action pour la sauvegarde et la restauration des bardages (essentages) en ardoises, couvrant bon nombre de murs de notre village. Longtemps resté lettre morte , le dossier a été réactivé avec la Mairie. Nous avons repris et abondé ce dossier pour participer à un appel à projet « Innover en pierre naturelle dans les Parcs Naturels Régionaux d’Occitanie » , lancé par le PNR du Haut-Languedoc. Nous avons proposé entre autres la revalorisation du centre village dans l’optique d’une meilleure reconnaissance touristique en mettant en avant des techniques anciennes :
- Collaboration avec les ardoisières de Limatge et son directeur Mr Rochet qui précise qu’Arfons est une vrai vitrine pour sa profession,
- Fabrication de clous à l’ancienne par Mr Mehat forgeron d’art de Grange Vieille
Ces techniques valorisent un mode de protection des murs représentant un savoir faire typique de la Montagne Noire utilisant des matériaux produits sur place.
Notre projet a été sélectionné par le PNRHL et nous sommes lauréats de ce concours. Une subvention nous sera attribué pour réaliser les travaux par la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée.
Merci encore à Etienne pour le travail de recherche accompli en amont de notre demande auprès du PNHL.

Pour exemple et après accord des propriétaires concernés, cette aide financière nous permettrait entrre autres,de rénover la facade de la maison se trouvant au centre du village pour y donner un aspect plus présentable:

 

facadeun

Avant !!!

 

facadedeux

Après !!!!

 

 

Copyright © 2018 ORA FONTIUM - Site développé et maintenu par intech6tem